Tutoriel : comment réparer et entretenir une tondeuse thermique ?

reparation-entretien-tondeuse-thermique-tutoriel

Les différents types de tondeuses à gazon qui existe sur le marché

On ne présente plus la tondeuse à gazon, cet outillage de jardin puissant, performant, rapide qui permet d’entretenir sa pelouse. Cet appareil très robuste se décline en plusieurs modèles et il en existe pour toutes les bourses, tout dépendra de la marque que vous aurez choisi tel que Electrolux, Verciel, Raser, Ryobi, Hyundai

La tondeuse thermique est équipée d’un moteur à essence qui peut être de 2 ou 4 temps. Contrairement aux tondeuses électriques, les appareils thermiques sont dotés de carburateurs, bougies et filtres à air. Par conséquent, ils nécessitent un entretien régulier pour garantir un fonctionnement global et optimal de l’appareil.

Les tondeuses thermiques sont assez puissantes et permettent de tondre de grandes surfaces rapidement. Cependant, l’efficacité et la performance de l’appareil vont se répercuter sur le prix d’achat. En effet, le coût de ce type de tondeuse est en général beaucoup plus élevé qu’une tondeuse électrique basique. Lorsqu’elle est bien entretenue et fait l’objet d’un check-up régulier, la tondeuse thermique aura une durée de vie allant jusqu’à 8 ans sans avoir à prévoir de grosse réparation.

Lorsqu’on souhaite acquérir une tondeuse thermique, il est important de savoir distinguer la tondeuse thermique poussée de la tondeuse thermique tractée.

La tondeuse thermique poussée : l’idéal pour tondre les petites surfaces

Comme son nom l’indique, l’appareil doit être poussé et guidé pendant la tonte. La tondeuse demande naturellement plus d’efforts de la part de l’utilisateur. On l’utilise en général pour entretenir des petites surfaces. Cependant, il existe sur le marché des modèles adaptés pour ta tonte en pente qui garantissent une manipulation aisée. 

  • Budget : 100 € à 500 €
  • Surface de tonte : 1200 m² maximum
  • Fréquence d’entretien de l’appareil : Occasionnellement

La tondeuse thermique autotractée : pour tondre sans efforts

Quant à la tondeuse thermique autotractée, son utilisation ne requiert pas autant d’efforts que la version poussée. Elle est fortement recommandée pour l’entretien de grands espaces verts. Simple d’utilisation, la tondeuse avance seule. Vous intervenez uniquement pour guider l’appareil. Ces modèles sont en général équipés d’un système leur permettant d’adapter leur vitesse à l’allure de l’utilisateur pour une parfaite synchronisation.

  • Budget : 300 à 1500 €
  • Surface de tonte : inférieure à 2000 m²
  • Fréquence d’entretien de l’appareil : Régulièrement

La tondeuse thermique autoportée ou tracteur tondeuse : pour un confort optimal

Appelée également rider ou tracteur de pelouse, la tondeuse thermique autoportée est la machine la plus appropriée pour tondre une superficie importante. Confortable de par sa configuration, elle offre une qualité de tonte de pelouse incomparable aux autres modèles.

  • Budget : 1500 € à 10 000 €
  • Surface de tonte : 1500 m² minimum
  • Fréquence d’entretien de l’appareil : très régulier

Combien coûte la révision d’une tondeuse thermique et quel budget prévoir pour son entretien ?

Vous envisagez de faire la révision de votre tondeuse thermique vous-même ? Il faudra donc prévoir un budget allant de 15 à 25€. Ce montant prend en compte le filtre à air, la bougie, le joint, la membrane, l’huile et enfin l’essence.

Si vous faites le choix de l’emmener chez un réparateur, il faudra compter le prix des pièces et la main d’œuvre. La révision vous coûtera en moyenne 49€ pour un entretien basique (vidange, affutage, nettoyage), et 139€ pour un entretien plus complet.

Pour vous faire une idée, voici les tâches qu’un réparateur peut être amené à effectuer sur votre tondeuse :

  • Affûtage et équilibrage de la lame
  • Changement de la bougie
  • Remplacement du filtre à air
  • Vidange du moteur et changement de l’huile
  • Nettoyage puis graissage de la machine
  • Nettoyage et réglage du carburateur
  • Tests et vérifications diverses sur l’appareil (embrayages, freins, carburation, allumage, entraînement des roues, cuve, etc)
  • Mise en route et essai final

Comment effectuer la réparation d’une tondeuse à gazon auto-tractée équipée d’un moteur quelque soit sa marque ?

Avertissement : parce que votre sécurité et celle des autres sont importantes, nous vous conseillons de faire preuve de vigilance. Avant toute réparation, assurez­-vous que l’appareil est bien éteint et débranchez l’antiparasite. Nous vous recommandons également de porter des vêtements confortables appropriés et près du corps, une paire de gants et de retirer les bijoux et accessoires qui pourraient rester coincés.

Astuce : à chaque étape du démontage, n’hésitez pas à prendre des photos de votre appareil. Elles vous seront d’une grande aide au moment où vous devrez remonter votre tondeuse !

État actuel de votre tondeuse à gazon

Lorsque vous mettez votre tondeuse en état de marche, celle-ci s’allume, et vous ne rencontrez aucun problème au ralenti. En revanche lorsque vous accélérez, l’appareil cale ! Ce problème doit attirer votre attention sur le mauvais entretien de la tondeuse. Le carburateur est sûrement encrassé, ce qui empêche le bon acheminement de l’essence dans le moteur. Grâce à notre tutoriel, vous apprendrez pas à pas comment nettoyer le carburateur, changer la membrane et le joint du carburateur, remplacer le filtre d’essence et la bougie de la tondeuse à gazon.

Contrôlez fréquemment le niveau d’huile de votre tondeuse à gazon

Avant toute réparation, il est recommandé de vérifier le niveau d’huile de votre tondeuse. Une tige avec des marqueurs, située sur le bouchon d’huile, vous permettra d’effectuer le contrôle. Le niveau d’huile est correct lorsqu’il est légèrement en dessous du niveau maximum.

Nettoyez votre tondeuse avant toute réparation sur votre tondeuse

Avant d’emmener votre tondeuse en réparation ou de procéder vous-même à son entretien, pensez à nettoyer votre appareil. Cela fait partie des bonnes pratiques qui garantissent la longévité de votre appareil. N’oubliez pas qu’en faisant appel à un professionnel pour effectuer la réparation, un nettoyage vous sera automatiquement facturé.

Pour des raisons de sécurité, débranchez l’antiparasite avant de procéder au nettoyage de la partie inférieure de votre appareil. Soyez prudent : ne tournez jamais la lame à la main ! il pourrait y avoir un retour de lame suffisant pour vous blesser.

Attention, le nettoyage de la tondeuse ne doit jamais se faire au jet d’eau, vous risqueriez de l’endommager ! Utilisez plutôt une brosse et un souffleur pour nettoyer efficacement les roues, les carters, le panier et la lame.

Profitez du nettoyage pour contrôler les vis de fixation du moteur sur la carcasse. Pour éviter de dégrader votre machine lors de la tonte, vérifiez que tous les écrous et les vis sont bien présents et suffisamment serrés sur la carcasse.

Changez la bougie d’allumage

Retirez l’antiparasite. En vous aidant d’une clef à bougie, dévissez la bougie. Vérifiez son état. Si elle présente des signes d’usures, remplacez-la par un modèle équivalent.

Après avoir vérifié la bougie, c’est au tour du filtre à air d’être inspecté. Pour le contrôler,  il faut dévisser ou déclipser le cache plastique du filtre. Ensuite, retirez le filtre à air du boîtier : s’il est en bon état, vous aurez juste à le nettoyer dans de l’essence, s’il présente des signes d’usure, il faudra impérativement le remplacer par un modèle identique.

Nettoyez chaque ressort du volet de régulation

Une fois le boîtier du filtre démonté, vous allez procéder au nettoyage des ressorts du volet de régulation. Pour ce faire, prenez une quantité d’essence un peu usagée ainsi qu’un pinceau, et nettoyez autant que possible les ressorts afin de les débarrasser au maximum des résidus graisseux qui les recouvrent. Il est important de retirer le plus de cambouis possible, car cette couche de résidu peut gêner le bon fonctionnement de l’appareil.

Démontez ensemble le réservoir et le carburateur

Retirez le boulon de fixation qui se situe sur le support du moteur, puis ôtez les ressorts du volet de régulation. Une fois que vous avez localisé la seconde vis qui maintient le carburateur au moteur, dévissez-la. Vous allez également enlever le tuyau du reniflard relié au carburateur. Enfin, retirez le réservoir de son emplacement et enlevez le crochet de régulation.

Retirez le carburateur du réservoir et nettoyez-le

Dévissez les boulons du carburateur et séparez-le délicatement du réservoir. Il faut à présent vidanger le réservoir et le nettoyer, pour repartir sur une bonne base.

Vous allez maintenant vous occuper du carburateur. Nettoyez-le à l’aide d’un pinceau et d’une petite quantité d’essence. Vérifiez bien le filtre, il se trouve au bout du tuyau. Il pourrait très bien être obstrué ou recouvert d’une fine pellicule graisseuse empêchant l’essence de circuler librement dans le circuit.

Astuce : vous possédez un compresseur ? Sachez qu’il vous sera très utile pour nettoyer et désincruster toutes les impuretés situées dans le réservoir, le carburateur et les filtres.

Remplacez le joint et les membranes du carburateur par des modèles identiques conseillés par le constructeur

Retirez les anciennes membranes et le joint en veillant à ne pas perdre le ressort qui se trouve en dessous de chaque élément.

Remplacez en premier lieu le joint usagé par un nouveau (ce dernier est plus rigide que la membrane), puis changez la membrane en respectant bien les emplacements des trous.

Remontez le carburateur et le réservoir ensemble

Nous allons procéder au montage du moteur. Placez le carburateur dans le bon sens dans son emplacement initial. Remettez les vis, en les vissant en croix, ainsi vous repartirez la puissance de manière homogène.

Replacez le crochet de régulation sur le carburateur. Emboîtez le carburateur et remettez les ressorts du volet de régulation. Placez le tuyau du reniflard et enfin, remettez les deux vis de fixation.

Faites un test final sur votre appareil pour vous assurer que tout fonctionne parfaitement bien

Nous arrivons à l’étape finale du tutoriel qui consiste à contrôler la machine. Versez de l’essence dans le réservoir de votre tondeuse, et testez son bon fonctionnement. Aucun dysfonctionnement à signaler ? Félicitations ! Vous venez de réparer seul votre tondeuse ! 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *