Tutoriel pour faire l’entretien de sa chaudière soi-même

tutoriel-entretien-chaudiere

D’après les dernières études, plus d’un foyer français sur deux est équipé d’une chaudière. Pour que ce type d’installation fonctionne correctement et ne présente aucun risque, il est essentiel d’en prendre soin. C’est pourquoi l’entretien de la chaudière est devenu obligatoire. Que vous ayez une chaudière au bois, qui fonctionne au fioul ou au gaz, qu’elle soit de marque De Dietrich, SLCF, Atlantic ou encore Ariston, votre appareil de chauffe doit faire l’objet d’un entretien annuel. Étant donné son rôle important dans votre foyer, vous vous doutez bien que réviser régulièrement votre chaudière est obligatoire. En effet, sans chaudière, votre habitat ne serait pas chauffé et l’eau chaude serait absente de vos robinets. Après avoir vu en détail comment réparer un ballon d’eau chaude, aujourd’hui nous allons vous expliquer en détail comment faire l’entretien de sa chaudière soi-même.

Révision annuelle de la chaudière : ce que dit la loi

Avant de nous plonger dans le tutoriel, nous allons nous intéresser à ce que dit la loi à ce sujet. Saviez-vous que l’entretien de cet appareil est tellement important pour votre sécurité mais également pour votre budget qu’il a été réglementé ? En effet, le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009 ainsi que l’arrêté d’application du 15 septembre 2009 impose à tous les propriétaires de chaudière électrique, gaz, fioul, ou à condensation une révision annuelle de leur équipement qui doit être effectuée par un professionnel. À l’issue de son intervention, le dépanneur vous délivrera une attestation qui relèvera les différents points contrôlés et corrigés de la chaudière. Vous y trouverez aussi des conseils pour une meilleure utilisation. Parce que l’achat d’une chaudière représente une dépense conséquente dans le budget, il est indispensable de bien l’entretenir.

Chaudière mal entretenue :  quels risques ?

Un mauvais entretien d’une chaudière représente un risque sanitaire pour les habitants du domicile. Et pour cause, si elle n’est pas correctement entretenue, la chaudière peut laisser fuiter du monoxyde carbone qui est un gaz toxique très dangereux. Pour celles qui fonctionnent avec du gaz ou du fioul , en cas de dysfonctionnement, elles présentent un risque d’inflammabilité. À titre de rappel, le monoxyde de carbone est un gaz imperceptible, indolore, et non irritant. 

Lorsqu’il est inhalé, le monoxyde de carbone occupe la place de l’oxygène dans le sang entraînant une mauvaise oxygénation des organes. 

En plus de l’aspect sanitaire, il y a un également le côté budgétaire qui peut être lourdement impacté si votre équipement n’est pas entretenu comme il se doit. Et oui, on oublie trop souvent qu’une chaudière qui ne fait pas l’objet d’un entretien minutieux et régulier aura pour conséquence d’augmenter votre facture de chauffage à cause de la surconsommation. Il faut savoir qu’une chaudière bien révisée permet de réaliser des économies d’énergie allant jusqu’à 12% sur votre facture énergétique, ce qui n’est pas du tout négligeable.

Révision de la chaudière : déroulement, tarifs…

Vous n’avez jamais fait réviser votre chaudière ? C’est une première pour vous ? Nous allons vous expliquer en détail le déroulement d’un entretien annuel.

Locataire ou propriétaire : qui doit payer la révision de la chaudière  ?

Si vous êtes locataire d’une habitation équipée d’une chaudière, c’est à vous de prendre en charge les frais imputés à cet entretien. Toutefois, il existe certains cas où c’est au propriétaire ou au bailleur de s’en occuper. En cas de doute, nous vous invitons à consulter votre contrat de bail de location où tout est mentionné. Bien évidemment, cette prestation ne peut être réalisée que par un technicien professionnel certifié.

Comment se déroule l’entretien ?

C’est simple, le technicien commence son entretien en inspectant l’état général de la chaudière. Ensuite il se penchera sur les systèmes de régulation et de sécurité de votre chaudière. Si votre système de chauffage en a besoin, le technicien effectuera le nettoyage et la vidange de votre installation et ajustera certains réglages.

Le professionnel évaluera par la suite les émissions de polluants atmosphériques que votre appareil produit. Ici on s’intéressera principalement au taux de monoxyde de carbone. À l’issue de cette maintenance, le chauffagiste vous enverra une attestation que vous recevrez sous quinzaine qu’il faudra conserver. Dans ce document qui fait également office de facture, vous trouverez les pièces qu’il faudra surveiller voire remplacer et les diverses remarques et conseils du technicien pour une efficacité optimale de votre chaudière.

Petit récapitulatif de la révision :

  • Contrôle du taux de monoxyde de carbone émis par l’appareil
  • Vidange de l’appareil (optionnel)
  • Vérification des sécurités chaudière et vérification du système d’aération de l’habitation
  • Inspection de l’étanchéité et du débit des circuits gaz et eau
  • Nettoyage du corps de chauffe, du brûleur et de la veilleuse
  • Contrôle des connexions électriques, de la pompe et du vase d’expansion
  • Check-up du thermostat et du réseau à eau chaude
  • Contrôle de la température de l’eau avec réglage si besoin

Comment diagnostiquer soi-même sa chaudière

Vous avez bien réalisé l’entretien annuel mais vous souhaitez inspecter votre chaudière en cours d’année pour vous assurer que tout va bien de ce côté-là ? Voici comment procéder.

Les signes qui prouvent que votre chaudière à un problème

Vous remarquez une soudaine perte d’efficacité de votre chaudière ? Vous souhaitez éviter la panne ? Si votre appareil est encore sous garantie, il vous suffit de contacter l’enseigne ou vous avez effectué votre achat. Dans le cas échéant, sachez que certains réglages ou nettoyage peuvent être réalisés seuls. Voici comment détecter les principales défaillances de votre système de chauffage.

Hausse de la Facture d’énergie

Vous remarquez une hausse inhabituelle de consommation de gaz ou d’électricité sur votre facture ? Cette augmentation soudaine qui ne correspond pas à votre mode de consommation peut être la conséquence d’un problème de la chaudière.

La flamme 

Quelque soit la marque de votre chaudière, lorsqu’elle est allumée, votre appareil doit dégager une flamme de couleur bleue. En revanche, une flamme de couleur orange ou jaune est signe de dysfonctionnement.

La pression

Si vous observez une certaine irrégularité de la pression, qui tantôt augmente, tantôt baisse en puissance, c’est qu’il y a un problème.

Des bruits inhabituels

Soyez attentifs aux bruits inhabituels de votre chaudière. Bien qu’elle soit de nature bruyante, certains bruits suspects comme les tic-tac doivent vous alerter d’une éventuelle défaillance.

Comment nettoyer sa chaudière seul ?

Important : nous vous conseillons de toujours faire faire une révision par un professionnel, afin que vous soyez en conformité auprès de votre assureur ou de votre bailleur. Notre tutoriel a pour unique but de vous aider à entretenir votre chaudière et prolonger sa durée de vie.

Voici les étapes à suivre pour faire un petit check-up de votre installation et effectuer des petites vérifications.

  1. Soulevez le capot de votre chaudière.
  2. Inspectez les ailettes de ventilation, si elles en ont besoin, nettoyez-les délicatement à l’aide d’une petite brosse.
  3. Faites de même pour le corps de chauffe et le brûleur.
  4. Equipez-vous d’un aspirateur de table et aspirez tous les dépôts poussiéreux qui tomberont sur la plaque collectrice.
  5. Allumez votre chaudière. La flamme est de couleur bleue ? Excellente nouvelle, votre appareil fonctionne parfaitement bien. La couleur vire au jaune ? C’est le signe qu’il y a un souci sous le capot. rapprochez-vous d’un professionnel certifié pour qu’il vienne contrôler votre installation. 

Faire la purge de ses radiateurs sans technicien 

Il est essentiel de purger régulièrement son équipement. Ainsi, vous supprimez l’air qui s’est accumulé dans le système de chauffage. Vos radiateurs retrouvent toute leur efficacité, ils sont plus performants et n’émettent plus de bruits incessants. Et enfin, votre facture s’allège puisque votre consommation revient à la normale. À présent, voici comment s’effectue la purge des radiateurs.

  1. En amont : faites tourner vos radiateurs à puissance maximale pendant une quinzaine de minutes minimum puis éteignez le chauffage  et laissez refroidir une dizaine de minutes.
  2. Munissez-vous d’un récipient pour recueillir l’eau et d’une clé de purge.
  3. Placez le récipient sous le radiateur près de l’arrivée d’eau
  4. Desserez un peu la vis de purge et laissez l’eau s’écouler.
  5. Lorsque l’eau ne coule plus, resserrer la vis.
  6. Répétez l’opération pour chaque radiateur
  7. Enfin, rebranchez votre installation tout en surveillant le niveau de pression recommandé par la marque.

Nous vous conseillons vivement d’effectuer la purge de votre système de chauffage une fois par an au minimum. En nettoyant le circuit du chauffage de votre installation, votre chaudière restera performante et bien entretenue.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *